Menu
A La UNE


Le vrai du faux des soldes


Vous croyez tout savoir sur les soldes ? Rien n’est moins sûr ! On vous propose un tour d’horizon de la réglementation encadrant cet événement saisonnier afin de mettre à l’épreuve vos connaissances.


Rédigé le Mercredi 16 Février 2022 à 09:54 | Lu 120 fois

Tour d’horizon

Vous croyez tout savoir sur les soldes ? Rien n’est moins sûr ! On vous propose un tour d’horizon de la réglementation encadrant cet événement saisonnier afin de mettre à l’épreuve vos connaissances.

LES SOLDES SERONT « INTÉRESSANTES »

Faux. Bien qu'on ne puisse pas préjuger du montant des réductions qui seront octroyées aux clients, on peut en tout cas corriger l'erreur d'accord courante qui consiste à parler des soldes au féminin. À l'inverse de « la solde » versée aux militaires, ce terme est en effet résolument masculin lorsqu'il concerne les espèces sonnantes et trébuchantes, et ce, même si ce peut être choquant à l'oreille.

​LES SOLDES ONT LIEU DEUX FOIS PAR AN

Le vrai du faux des soldes
Vrai. Malgré les nombreuses offres promotionnelles que les commerçants peuvent proposer le reste du temps, les soldes obéissent à une législation particulière qui les rend uniques. Cet événement annuel se subdivise ainsi en deux manifestations saisonnières : les soldes d'été et les soldes d'hiver. Leurs dates sont fixées au niveau national, hormis quelques aménagements prévus pour certains départements frontaliers et territoires d'outre-mer. Il n’empêche, entre 2009 et 2014, les soldes dits « flottants » semaient la confusion puisqu’ils obéissaient aux mêmes règles de sélection des produits, tout en affichant une date laissée au libre choix des commerçants, raison pour laquelle ils ont été supprimés. Quant aux soldes nationaux, leur durée a été limitée à 4 semaines par un arrêté de 2019.

​TOUT ARTICLE PEUT ÊTRE SOLDÉ À N’IMPORTE QUEL PRIX

Faux. La réglementation impose que les produits soldés aient été mis en rayon par le magasin ou proposés à la vente sur le site internet depuis au moins 1 mois avant le début des soldes. Par définition, cela exclut donc les produits périssables. En outre, l’étiquette doit préciser le « prix de référence » barré à partir duquel la réduction a été calculée. Néanmoins, des assouplissements ont ouvert la voie à certains abus. En effet, auparavant, le montant devait correspondre au tarif le plus bas pratiqué sur ce même produit au cours des 30 jours précédents. Mais depuis 2015, le commerçant est libre de déterminer ce prix de référence comme bon lui semble, du moment qu’il peut le justifier. Pour être sûr de réaliser une bonne affaire, mieux vaut donc faire du repérage plusieurs semaines avant l’ouverture des soldes afin de noter leurs prix avant réduction.

UN ARTICLE SOLDÉ BÉNÉFICIE DES MÊMES GARANTIES QUE LES AUTRES

Vrai et faux. Les vendeurs s’abstiennent le plus souvent de proposer une « garantie commerciale » qui permettrait de se faire rembourser le produit simplement parce qu’on a changé d’avis. La donne est toutefois différente sur internet puisque la réglementation de la vente à distance impose aux sites web d’échanger ou de rembourser pour quelque motif que ce soit tout produit retourné par un client dans les 14 jours qui suivent son achat. Les vendeurs physiques comme ceux présents en ligne ne peuvent se soustraire aux « garanties légales » attachées à la commercialisation de tout article, à savoir une garantie de conformité de 2 ans par rapport à la description de l’annonce, ainsi qu’une garantie contre les vices cachés. Dans ces deux cas, le commerçant a donc l’obligation d’échanger, de faire réparer ou, si c’est impossible, de vous rembourser un réfrigérateur qui se révélerait défectueux ou encore une robe qui aurait changé de couleur au premier lavage.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Décembre 2022 - 07:02 Gérard Jugnot – Le Petit Piaf


Nouveau commentaire :