Menu
A La UNE


Petits conseils pour bien dormir.


Pour se préparer à bien dormir, voici quelques vieux remèdes naturels et souvent efficaces que les adultes ou les adolescents peuvent prendre ou utiliser sans conséquences secondaires (sauf avis médical).


Rédigé le Vendredi 12 Août 2022 à 17:48 | Lu 60 fois

Ce qu'il est bon de prendre.

• Les tisanes sédatives 
A nouveau fort en vogue, les tisanes sont sans grand danger. Exemples de plantes les plus courantes : coquelicot, tilleul, feuilles et fleurs d'oranger,marjolaine, verveine, camomille... 
Remarque : 
La camomille et le tilleul, pris en faible dose, aident à dormir : mais attention aux doses plus fortes qui, au contraire, sont excitantes. 
• Les hydrolats 
Les hydrolats sont la partie aqueuse résultant de la distillation des huiles essentielles. Plusieurs hydrolats peuvent être intéressants : l’hydrolat de verveine odorante, hydrolat de fleur d’oranger. On prendra une cuillère à soupe (adulte) ou une cuillère à café (enfant) dans un petit peu d’eau, ½ heure avec le coucher. 
• Le miel 
Une cuillère à soupe de miel (surtout de tilleul ou de lavande), prise au dîner, favorise la venue du sommeil. 
• Les huiles essentielles en diffusion
Petit grain bigarade, lavande fine, neroli, mandarine, voilà quelques huiles essentielles qui favorisent le calme et l’endormissement. Il existe également en parapharmacie, des mélanges prêt-à-l’emploi, quelques gouttes dans le diffuseur 1/2 heure avant le coucher et vous tomberez plus rapidement dans les bras de Morphée.
• Le vinaigre de cidre
Si le miel seul est insuffisant, prendre une demi-cuillère de vinaigre de cidre mélangée à deux cuillères de miel, une demi-heure avant le coucher (à éviter si vous êtes sous traitement anti-acidité).
• La laitue au dîner
En effet, la laitue possède une substance, un latex blanc (lactucarium), proche de l’opium, qui possède des vertus sédatives. 
 

Ce qu'il faut éviter.

Pour passer une bonne nuit, il faut parvenir à une sorte de "neutralité sensorielle", en évitant par exemple : 
• On ne le dira jamais assez, évitez la « couleur bleue »des écrans portables, ordinateurs, tablettes) elle est un excitant visuel
• de regarder des films de terreur ou des spectacles violents
• de repenser à des problèmes préoccupants survenus au cours de la journée (travail, famille...) et qui, dans l'isolement de la nuit, prennent une importance plus grande 
• de faire ses comptes 
• d’avoir des discussions « houleuses ». 

Une bonne douche ou un bain tiède favorise la détente lorsqu’on rejoint son lit.

Il faut éviter la suralimentation et la mauvaise alimentation, car une bonne hygiène alimentaire favorise le sommeil. Manger trop ou trop peu est nocif pour le sommeil. Un repas trop copieux pris tard le soir empêche souvent de s'endormir ou de "bien dormir". De même, certains aliments mettent plus de temps à être digérés. On évitera notamment les matières grasses, les sucres rapides, le soda, le jus d’orange, le café, la viande rouge, le sel, l’alcool. 
On privilégiera les sucres complexes (riz semi-complet ou complet, quinoa, haricots secs, lentilles), les légumes crus et cuits. 
A l’inverse, peu manger le soir, voire pas du tout, peut influencer le sommeil : la faim réveille. 
Un bon sommeil est nécessaire pour maintenir l'intégrité de l'organisme et plus spécialement des cellules nerveuses. Il faut aussi se débarrasser de l'idée erronée que "dormir, c'est perdre son temps !". 



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Septembre 2022 - 15:25 Culture: Hofesh Shechter Contemporary Dance 2.0


Nouveau commentaire :