Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Réduire son empreinte écologique : des gestes simples qui comptent


En prenant, ou reprenant, quelques habitudes, parfois oubliées tant nous nous ancrons dans notre confort quotidien, il est possible de réduire sa consommation en énergie et ressources naturelles. Faire du bien à la planète est à la portée de tous.


Débrancher les appareils électriques
Cela peut paraître logique mais peu le font, et pourtant le fait de les éteindre ferait une énorme différence. Tout d’abord, les chargeurs, il y en a aux quatre coins de la maison ; chargeur de téléphone, d’ordinateur, tablette ou autre console portable… Il est plus facile de les laisser branchés car nous en avons constamment besoin, cependant il est important de les débrancher lorsqu’il ne sont pas utiliser. Il en va de même pour l’ordinateur que l’on a tendance à laisser en veille, la télévision, son boitier ou la box internet. Et oui, même le wifi. Vous réapprendrez à faire des pauses, loin du virtuel et ferez même quelques économies.

Optez pour la basse consommation
Les ampoules on ne peut pas s’en passer, mais il est possible de réduire considérablement son empreinte carbone en remplaçant ses ampoules classiques par des ampoules à basse consommation. Si tous les foyers en utilisaient, la consommation d’électricité pour illumination serait réduite de 50%. Vous pouvez aussi réduire votre consommation en énergie en privilégiant le micro-ondes au four électrique. Cela peut paraître inhabituel mais il faut réaliser qu’un temps de cuisson de 15 minutes dans un four à micro-ondes équivaut à une bonne heure au four électrique, ce qui représente une économie de 20% en énergie. Si vous devez vraiment utiliser le four, dans la mesure du possible, privilégier la chaleur du haut du four qui monte plus vite et réduira le temps de cuisson. Si vous êtes branché ordinateur, choisissez un portable, plus économe, plutôt qu’un poste fixe, qui est conçu pour fonctionnent sur batterie. Il utilise jusqu’à 80 % moins d’énergie qu’un ordinateur de bureau et émet moins de dioxyde de carbone que les ordinateurs de bureau.

Se déplacer intelligemment
La voiture est devenue un indispensable du foyer, avec une, voir plusieurs voitures par famille. Alors dans un premier temps, posez vous la question de savoir si vous avez vraiment besoin de plusieurs véhicules. Certes pour certaines personnes c’est indispensable, selon le rythme et la situation professionnelle. Il se trouve cependant que de plus en plus de famille se sépare du véhicule superflu car après mûre réflexion elle réalise qu’il est tout à fait possible de s’arranger avec une seule voiture, et faire par la même occasion des économies en assurances. Aussi pour les petits trajets, pourquoi ne pas marcher un peu ; ça permet de prendre l’air et de faire de l’exercice. Si vous conduisez, faites le de façon souple, sans trop accélérer ou freiner de façon brusque. Vous consommerez moins de carburant. Pour les longs trajets ou même les trajets quotidiens, pensez au covoiturage. De nombreuses personnes se rendent aux mêmes endroits chaque jour pour allez au travail ou déposez les enfants à l’école. Avec un peu d’organisation, il est tout à fait possible de se relayer en faisant la route ensemble en petit groupe et désencombrer les routes. Pour éviter le transport et l’importation de marchandises en masse par avion ou bateau, qui sont de gros consommateur d’énergie, privilégier les produits locaux. L’idéal est la vente directe entre le producteur et le consommateur, qui limite le voyage des produits.

Stop aux bouteilles en plastique
Eau du robinet ou eau en bouteille, on ne sait plus sur quel pied danser. Gardez quand même en tête que la fabrication d’une bouteille en plastique demande beaucoup d’énergie, car il est fait à base de pétrole. Ces bouteilles doivent être transportées, jusqu’à leur point de vente puis jusqu’à chez vous. Elles produisent aussi beaucoup de déchets car une fois jetées elle ne sont hélas, pas souvent recyclées. Alors que l’eau du robinet elle est propre à la consommation, sauf parfois en cas d’intempérie, coute moins cher et ne demande pas autant d’énergie. Vous pouvez vous procurer un filtre à eau à placer directement sur le robinet et remplir vos bouteilles d’eau fraiche.

Fabriquez vos produits ménagers et cosmétiques
Substances issues de la pétrochimie, solvants, alcools, agents dégraissants, les produits ménagers sont une catastrophe qui pollue l’eau et détruit la biodiversité, alors qu’il est tout à fait possible de les faire soi-même. Ils seront plus respectueux de l’environnement et moins nocifs à votre famille. La base pour le nettoyage multi usage ; le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude, du jus de citron et le savon noir naturel. Vous pourrez pratiquement tout faire avec. Côté cosmétique, vous pouvez utiliser un large panel de produits alimentaires aux nombreuses vertus, comme l’avocat, les huiles, le miel… De nombreux sites ou boutiques spécialisées vous proposent aussi des bases naturelles plus spécifiques à mélanger pour concocter vos soins faits maison. Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un chimiste en herbe vous pouvez très bien utiliser telle quelle une eau florale à la place d’un démaquillant ou d’un parfum ou une huile végétale bio à la place d’une crème hydratante.

Plantez un arbre
Si vous avez un jardin, c’est la façon la plus directe de réduire votre empreinte écologique. Les arbres produisent de l’oxygène, consomment le dioxyde de carbone et offrent gratuitement d’agréable coins d’ombre ou se prélasser. Un arbre âgé d’une dizaine d’année est capable de produire suffisamment d’oxygène pour la survie de 2 personnes. Si vous n’avez pas de jardin vous pouvez participer à la plantation d’arbres auprès d’association spécialisée dans ce domaine et ainsi laisser votre « bonne » empreinte sur la planète.
 
Emilie Grondin

Rédigé le Mardi 2 Avril 2019 à 07:00 | Lu 302 fois


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Septembre 2019 - 02:51 Comment financer son permis de conduire ?


Nouveau commentaire :


Recevoir notre newsletter