Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Ecolo

Semaine Européenne du Développement Durable : Le bilan


Coordonnée à La Réunion par la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement de La Réunion (DEAL), la Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD) était reconduite pour une 17ème édition cette année. La thématique à l’honneur au niveau européen représente le dixième objectif du développement durable : la lutte contre les inégalités.


Semaine Européenne du Développement Durable : Le bilan
Près de 20 acteurs de la transition écologique ont ainsi montré que le développement durable à La Réunion peut aider les personnes les plus démunies et fragiles en leur fournissant de l’activité (comme les ateliers de chantiers d’insertion) ou en leur proposant des biens et services à moindre coût (comme les brocantes, les services d’aide à la personne, les réparateurs...).
En comptabilisant toutes les thématiques, ce sont 80 projets qui ont été inscrits (soit plus que les 5 dernières années où la moyenne était de 60 projets) pour sensibiliser les publics sur la biodiversité, le respect de notre patrimoine et la cause écologique.

PLUSIEURS PUBLICS MOBILISÉS
La problématique de la bonne gestion des déchets était la thématique la plus mise en avant avec notamment plus de 10 opérations de ramassages des déchets sauvages, comme la collecte exceptionnelle d’Initiatives Océanes sur le front de mer de Saint-Leu à mettre à l’actif de Surfrider Fondation et de Cétanou.

En complément de l’action régulière de nettoyage des équipes municipales saint-leusiennes, une équipe de 3 bénévoles a ainsi collecté sur 100 mètres : des mégots (4187), des capsules (150) des bouteilles en verre (17 et un lot de tessons), des bouteilles plastiques (6), des gobelets (9), des touillettes plates (19), des emballages divers (29 : chips, bonbons, glace, sucre…) ainsi qu’un sac de microplastiques, bouts de ballons, ficelles, ligne pêche, cuillères plastiques, emballages de pailles, élastiques cheveux, barrettes, morceaux de cartons imprimés…

Autre point fort de cette SEDD, la large mobilisation du public. C’est d’abord l’engagement des jeunes via les établissements scolaires et les équipes pédagogiques qui profitent de cette semaine pour mettre en valeur le travail réalisé par les élèves tout au long de l’année sur les thématiques liées au développement durable ; près de la moitié des projets inscrits ont mobilisé des établissements scolaires.

La SEDD a fait aussi une incursion remarquée à l’Université, notamment sur le campus du Tampon, avec plusieurs actions, dont la mise en place d’une butte végétalisée de plantes ornementales ou comestibles devant la Bibliothèque Universitaire.
Les artistes (chanteur, photographes, plasticiens, artisans) ont également mis à disposition leur talent pour faire passer des messages d’éducation au développement durable.

Enfin, la SEDD a vu la création de deux outils web d’éclairage et de mise en lien des acteurs : la page bleue de Colibris974 et le site Internet de Cétanou pour 2 outils Web pour permettre de continuer de suivre à l’année les Acteurs du Développement Durable à La Réunion.

Rédigé le Vendredi 21 Juin 2019 à 07:00 | Lu 111 fois


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 12 Juillet 2019 - 22:13 Lutte anti-Gaspi à Mont Roquefeuil

Vendredi 5 Juillet 2019 - 07:00 Le bilan déchets du SICR