Menu
A La UNE


Cure Kneipp, le bien-être sans contrainte


Prônant l’équilibre physique et mental, sans pour autant se priver, la cure Kneipp est depuis longtemps reconnue comme une méthode efficace pour soulager certaines maladies. Ses principes sont simples et de nombreux établissements de cure l’utilisent aujourd’hui. Zoom sur cette pratique holistique.


Rédigé le Lundi 30 Août 2021 à 10:06 | Lu 55 fois

"Physiothérapie holistique"

Traitement de physiothérapie holistique, mis au point par un prêtre allemand du XIXe siècle, la cure Kneipp repose sur des méthodes entièrement naturelles et vise à établir une harmonie parfaite entre le corps et l’esprit. Son efficacité a même été reconnue dans de nombreux domaines médicaux et scientifiquement prouvée.

​LES ORIGINES

La cure tire son nom de celui qui l’a créée, Sebastian Kneipp. Né en Allemagne en 1921, il fut atteint de tuberculose à l’adolescence et condamné par les médecins. Mais refusant un tel diagnostic, il se mit à lire des livres de médecine naturelle, notamment un ouvrage traitant de soins à base d’eau froide sur lequel il se basa pour mettre au point ce qui allait devenir sa fameuse cure : cela fonctionna et il réussit à se guérir lui-même de sa tuberculose ! Devenu prêtre, Sebastian Kneipp fut envoyé au couvent de Wörishofen, en Bavière, où il s’employa à perfectionner sa thérapie. Il contribua de plus à lutter contre l’épidémie de choléra sévissant en Allemagne dans les années 1850 ainsi qu’à sauver de nombreux soldats allemands pendant la guerre de 1870 avec la France. En 1880, un établissement de bains fut fondé à Wörishofen (aujourd’hui un lieu de cure réputé) et en 1886, Kneipp publia Ma cure d’eau pour la guérison des maladies et la conservation de la santé, qui détaillait ses méthodes. Bien que son fondateur fut accusé durant une grande partie de sa vie d’être un charlatan, la thérapie fut néanmoins officiellement reconnue comme efficace, et lorsque Kneipp mourut en 1897, plus d’une centaine d’établissements de cure dans la monde utilisaient sa méthode.

LES PRINCIPES

Cure Kneipp, le bien-être sans contrainte
Selon la philosophie holistique qu’elle suit, la cure Kneipp vise à préserver autant la santé physique que mentale et repose sur cinq grands piliers : l’hydrothérapie, la phytothérapie (ou aromathérapie), la diététique, l’activité physique et enfin la relaxation. Basée sur l’équilibre entre corps et esprit et l’harmonie avec la nature, la méthode Kneipp n’impose ni contraintes ni privations, préconisant seulement la modération et l’écoute de soi. Par exemple, on suit effectivement des règles de diététique mais celles-ci prônent une alimentation équilibrée et variée, à base de légumes, de fruits, de poissons, de céréales... mais aussi de plats du terroir ! Sebastian Kneipp était en effet opposé aux régimes trop stricts et pensait que la notion de plaisir était essentielle à une bonne santé mentale. De même pour l’activité physique : on en pratique une, certes, mais à son propre rythme.

​LES BIENFAITS

La cure Kneipp peut se diviser en deux catégories : d’un côté, il y a les méthodes qui traitent les maladies chroniques, de l’autre, celles destinées aux personnes en bonne santé qui souhaitent le rester ou la renforcer. L’élément le plus important de la cure Kneipp est l’hydrothérapie. Pratiquée en eau froide ou chaude, elle stimule la circulation et aide à éliminer les toxines. Elle est indiquée dans la plupart des affections cardiovasculaires et circulatoires, en cas de troubles des systèmes nerveux et digestif, et dans certaines maladies respiratoires. La phytothérapie, quant à elle, est dispensée sous forme de tisanes, d’huiles essentielles, de sels de bain, de gels douche ou de galets effervescents, et permet de combattre fatigue, stress et angoisse.

​UNE CURE À LA MAISON

Cure Kneipp, le bien-être sans contrainte
La grande particularité de cette méthode, c’est qu’elle peut être pratiquée à la maison par tout un chacun en suivant les conseils de Sebastian Kneipp, excepté dans le cas d’une maladie chronique bien précise : là, il vous faudra vous rendre dans un établissement spécialisé. Quelques exemples : pour bien dormir, on prend un bain de pieds d’une minute dans une eau à 10 degrés, on frotte son plexus solaire avec de l’huile essentielle de marjolaine, on boit une tisane de valériane ou de tilleul et on respire de l’huile essentielle de lavande. Pour lutter contre les jambes lourdes, on fait ruisseler de l’eau froide le long de ses jambes, de la cuisse à la cheville ; puis on se masse les jambes avec une huile à l’arnica additionnée de quelques gouttes d’huile essentielle de cyprès.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Septembre 2021 - 14:50 Quelle carte bancaire choisir ?

Jeudi 9 Septembre 2021 - 14:41 Déshydratation, le mal qui sèche


Nouveau commentaire :






Recevoir notre newsletter