Menu
A La UNE


Cures détox, bonne ou mauvaise idée ?


Pour retrouver la ligne en un claquement de doigts, beaucoup ne jurent que par les cures détox. Leur eff et sur la perte de gras serait pourtant très limité et certaines pourraient même nuire à la santé. Décryptage.


Rédigé le Jeudi 24 Février 2022 à 08:44 | Lu 94 fois

Détoxifier son organisme

Chocolats du calendrier de l’Avent, festin de Noël, dîner du Nouvel An, galettes de l’Épiphanie, crêpes de la Chandeleur et autres plats gourmands, peuvent avoir tendance à nous faire prendre quelques kilos indésirables. Pour s’en délester rapidement, détoxifier son organisme et tenter de retrouver une alimentation plus saine, certains choisissent alors de se tourner vers les très populaires cures détox. Juicing, monodiètes et jeûnes ont plus que jamais le vent en poupe, mais sont-ils réellement bénéfiques d’un point de vue santé ? Aujourd’hui décriées par de nombreux médecins, nutritionnistes et diététiciens, ces pratiques, si elles sont mal menées et sans supervision médicale, peuvent en effet conduire à des carences en nutriments essentiels, un dérèglement du métabolisme et des troubles du comportement alimentaire. On vous aide à faire le point.

​LES JUS DÉTOX, LA FAUSSE BONNE IDÉE

Pour profiter des vertus nutritives des fruits et légumes frais, tout en accordant un peu de repos à leur système digestif, nombreux sont celles et ceux à vanter les mérites du juicing, c’est-à-dire des cures de jus frais. Or, si ces aliments gorgés de vitamines sont de précieux alliés détox, ils perdent rapidement leurs bienfaits après avoir été mixés. Il est donc impératif de préparer soi-même ses jus et smoothies et de les consommer sitôt après. Les fibres ayant été broyées, les sucres sont également beaucoup plus vite assimilés par l’organisme et peuvent donc rapidement faire grimper la glycémie, au même titre qu’un soda sucré. Mieux vaut donc consommer ces jus faits maison avec modération et non comme substituts de repas. Certains se révèlent enfin plus utiles que d’autres. Véritable star des régimes, le jus de citron agit ainsi efficacement sur la fonction hépatique et possède en outre un effet bel peau des plus appréciables ! Toutefois, il ne peut pas à lui seul faire de miracles. Aussi, boire un demi-litre d’eau citronnée tous les matins ne compensera aucunement vos soirées alcoolisées ni les paquets de chips de l’apéritif !

LE JEÛNE, UN ALLIÉ SANTÉ GLOBAL

Si se priver volontairement de nourriture peut au premier abord s’apparenter à de la torture, le jeûne possède toutefois de nombreux bénéfices prouvés sur la santé qui en font une pratique utile à adopter. Il aiderait ainsi à combattre l’hyperglycémie, à améliorer le sommeil et la digestion, à réduire les inflammations et freinerait même le développement des tumeurs cancéreuses. Utilisé correctement, et sous supervision médicale, le jeûne, qu’il soit intermittent, hebdomadaire ou saisonnier, peut donc contribuer à vivre en meilleure forme et accroître la longévité. Attention toutefois, même s’il s’accompagne presque systématiquement d’une légère perte de poids, celle-ci est temporaire et le jeûne n’a absolument pas vocation à vous faire perdre miraculeusement des kilos ! Dès lors, il ne doit sous aucun prétexte être pratiqué comme un remède minceur miracle.

MONODIÈTES : GARE AUX CARENCES

Vous alimenter uniquement de produits à base de pommes ou de raisin vous semble saugrenu ? C’est pourtant ce en quoi consistent les monodiètes, très à la mode depuis quelques années. Si ce n’est qu’elles accordent un peu de repos à votre foie et à votre pancréas en facilitant la fonction digestive, elles n’ont toutefois pas grand intérêt. Pire, sur le long terme, elles peuvent mener à des carences en vitamines, minéraux, protéines et lipides essentiels au bon fonctionnement du corps.

WHOLE 30, LA DIÈTE AMÉRICAINE TENDANCE

Très populaire outre-Atlantique, le whole 30 consiste à adopter durant un mois un régime à base d’aliments « entiers », sans produits laitiers, alcool, sucres raffinés, céréales, soja ni légumineuses. Au bout de quatre semaines, on réintroduit un par un, chaque semaine, l’un de ces groupes d’aliments. Le but premier du whole 30 est avant tout de vous aider à déterminer si vous avez des intolérances alimentaires (lactose, gluten, etc. ) qui pourraient être la source de vos ballonnements et autres troubles de la digestion mais aussi, de certains problèmes cutanés comme l’acné. Une fois le ou les groupes d’aliments problématiques identifiés à la fin des 30 jours, vous êtes censés revenir à une alimentation normale et donc… reprendre un peu de poids. Mais prenez garde car si se priver d’alcool et de sucres est bénéfique, faire l’impasse sur les céréales, produits laitiers et légumineuses est en revanche trop restrictif et peut mener à des déséquilibres.

DÉTOX ZÉRO SUCRES

À cause des sodas, biscuits et plats préparés industriels, notre alimentation est beaucoup trop chargée en sucres rapides. En France, nous en consommons en effet près de 100 g chaque jour, quand l’Organisation mondiale de la santé en recommande seulement 25 g, soit quatre fois moins ! La détox zéro sucres, qui vise à éliminer petits gâteaux et autres boissons sucrées pendant un certain laps de temps, est donc très positive pour la santé, à condition de ne pas faire l’impasse sur les glucides naturels (fruits, légumes et céréales complètes). Attention toutefois à ne pas la prolonger trop longtemps, sous peine de tomber dans une forme d’orthorexie en refusant catégoriquement tout petit plaisir sucré.



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :







Recevoir notre newsletter