Menu
A La UNE


Le numérique prend le chemin de l’école.


Devenus incontournables ces dernières années, les accessoires high-tech font désormais partie intégrante de l’arsenal pédagogique employé en classe. On fait le point sur les appareils électroniques utiles et ceux, superflus, dont votre bambin peut se passer.


Rédigé le Jeudi 4 Août 2022 à 10:39 | Lu 110 fois

On vous aide à sélectionner les accessoires les plus adaptés.

Indispensables tant pour favoriser la transformation numérique de l’enseignement que pour alléger les cartables des enfants, dont le surpoids récurrent est cause de nombreux troubles musculo-squelettiques, les fournitures 2.0 sont aujourd’hui omniprésentes à l’école. Une digitalisation qui s’est d’ailleurs considérablement accélérée lors de la pandémie de Covid-19 avec la généralisation des cours à distance. 

L’ORDINATEUR PORTABLE, LE MUST HAVE
Que ce soit pour prendre des notes en classe, faire du montage vidéo, réaliser un diaporama pour un exposé, effectuer des recherches, approfondir ses connaissances ou suivre un cours en distanciel grâce à Zoom, posséder un ordinateur portable est devenu essentiel pour les étudiants. Il s’agit donc d’un véritable outil de travail, et non d’un simple gadget superflu ! De plus, cet appareil leur permet d’acquérir les bases en informatique qui leur seront utiles dans leur future vie professionnelle. En effet, contrairement à ce que l’on s’imagine souvent, de nombreux jeunes « digital natives » actuellement scolarisés dans  le  secondaire sont moins à l'aise avec les  ordinateurs que la génération précédente des « millenials », car c'est avant tout grâce à leur smartphone qu'ils accèdent à internet et communiquent au quotidien. Mieux vaut donc familiariser les adolescents relativement tôt avec cette technologie, dès le lycée, voire le collège. En revanche, ce n'est absolument pas un besoin pour les élèves de primaire. Afin de disposer de toutes les fonctionnalités nécessaires, on opte pour un modèle équipé des logiciels de base et offrant un bon rapport qualité-prix. Comptez entre 300 et 500 €.

La tablette avec modération.

Pour laisser votre bambin exprimer sa créativité, tout en le familiarisant avec les nouvelles technologies, vous envisagez de lui acheter une tablette ? Erreur ! Le temps d’écran auquel sont exposées nos chères têtes blondes est déjà largement supérieur à ce que préconisent les professionnels de santé. Mieux vaut donc limiter ce dernier autant que possible ! Pour dessiner ou rédiger un brouillon pour ses devoirs, revenez-en plutôt aux bons vieux classiques : feuilles de papier, cahiers et crayons de couleur. Tout en aidant votre rejeton à développer sa motricité fine, ils lui permettront de reposer ses petits yeux trop souvent soumis à la lumière bleue. Cette recommandation s’applique avant tout aux jeunes enfants. En eff et, si votre adolescent souhaite suivre des études de design numérique, d’arts appliqués ou d’infographie, une tablette graphique dotée d’une excellente résolution sera un investissement nécessaire.

LES FOURNITURES CONNECTÉES
Les progrès technologiques gagnent également les fournitures scolaires classiques. On trouve notamment des cahiers et stylos connectés qui numérisent tout ce que vous écrivez et l’envoient sur une application de traitement de texte dédiée, reliée à un smartphone ou un ordinateur. Si ces gadgets high-tech permettent aux étudiants les plus dissipés de ne pas perdre leurs notes de cours, leur prix élevé – entre 80 et 200 € – ne justifie souvent pas cette dépense.

Et le smartphone ?

S’il vous permet de communiquer aisément avec votre bambin et de vous rassurer, le téléphone portable n’est en revanche pas  utile en classe – au point que certains professeurs demandent à leurs élèves de les déposer dans une boîte avant le début du cours, afin d’éviter toute distraction. Malgré ses supplications, vous n’avez donc pas besoin d’en acheter un à votre progéniture !



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Octobre 2022 - 10:29 Fête des diplômés de l’IRTS.


Nouveau commentaire :