Télé Mag +
Facebook
Twitter
YouTube
Menu

Cuisine

Et si on mangeait chinois ?


Cuisiner « chinois » nécessite d’avoir dans sa cuisine des ustensiles et quelques ingrédients indispensables.


3 USTENSILES INCONTOURNABLES POUR LA CUISINE CHINOISE

Et si on mangeait chinois ?
- Les baguettes
Si les baguettes remplacent les traditionnelles fourchettes, elles font aussi office d’ustensile de cuisine. Les baguettes sont, en effet, utilisées pour mélanger les aliments, les retourner ou encore les ôter d’un bouillon. De plus, la cuisine chinoise requiert finesse et précision afin de ne pas «casser» les aliments lors de leur cuisson. Les baguettes et ustensiles en bois permettent de les manipuler et de les mélanger tout en douceur, sans rayer le wok.

- Les paniers à vapeur
C’est un récipient traditionnel chinois. Les paniers à vapeur, en métal ou en bambou, sont principalement utilisés pour la cuisson des fameuses « bouchées vapeur ». Ils sont pratiques car ils s’empilent les uns sur les autres sur une casserole d’eau frémissante et permettent la cuisson simultanée de différents plats “vapeur”: ravioles, légumes, viandes et poissons.

- Le wok
Instrument phare de la cuisine asiatique, il est indispensable pour saisir les aliments, faire sauter les légumes, viandes, fruits de mer et autres nouilles. La cuisine au wok est à la fois économique, diététique, rapide et savoureuse. Elle ne nécessite presque aucune matière grasse. En effet, son revêtement antiadhésif et sa forme hémisphérique facilitent la saisie des aliments sans qu’ils n’attachent au support. La cuisson au wok est particulièrement adaptée aux légumes puisqu’elle permet de préserver leur croquant, leur saveur mais surtout leurs vitamines.
 

DANS VOTRE PLACARD !

Et si on mangeait chinois ?
- Sauce de soja ou siave : La sauce de soja est un ingrédient phare de la cuisine asiatique. Elle est fabriquée à partir de graines de soja et de blé et permet de remplacer le sel. Elle peut être utilisée pour accompagner des nems, relever le goût d’une viande ou parfumer un poisson dans des mijotés ou marinades... et ses actifs permettent d’attendrir les chairs.

- La sauce d’huître : Condiment incontournable de la cuisine chinoise, thaïlandaise et vietnamienne, la sauce d’huître est une sauce épaisse de couleur brune, obtenue en récupérant et en réduisant le jus de cuisson des huîtres. C’est une sauce très utilisée pour relever les plats chauds à base de viande, poisson, légumes ou nouilles. On s’en sert également pour les marinades.

- Sauce de poisson ou Nuoc Mam : C’est une sauce préparée à base de poisson que l’on fait fermenter. Elle est indispensable pour apporter une touche salée dans tous les mets asiatiques en Asie du Sud Est. Le Nuoc Mam est très bon également dans des vinaigrettes, mélangé à du jus de citron vert, un peu d’huile et un peu de miel ou de sucre.

- Les champignons séchés : Ils sont pratiques à avoir toujours sous la main, il suffit de les réhydrater dans de l’eau très chaude, et de les ajouter dans des nems, dans des sautés de légumes au wok ou dans des soupes. Ils apportent aux plats leur consistance souple et croquante, et de la saveur.

- Les vermicelles de riz : Ce sont des pâtes très fines et translucides fabriquées à partir de farine de riz. Elles sont vendues en petits nids qu’il faut réhydrater dans de l’eau très chaude. Dans la cuisine asiatique, on les mange à toutes les sauces. Elles accompagnent bouillons et potages, sautés de légumes et de viande et on les utilise aussi dans les rouleaux de printemps.

QU’Y A-T-IL DANS LES 5 ÉPICES ?
Le mélange « 5 épices » entre dans la composition de nombreux plats traditionnels. Il parfume notamment les plats à base de porc ou de poulet. Il est composé de :
- Poivre du Sichuan
- Badiane chinoise (anis étoilé)
- Cannelle de Chine
- Clous de girofle
- Fenouil



 

Rédigé le Samedi 9 Février 2019 à 06:00 | Lu 88 fois


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 20 Juillet 2019 - 07:00 Des astuces pour vos repas de camping !

Samedi 13 Juillet 2019 - 07:00 3 spécialités françaises